Problématiques diverses

 

Les pieds : grands oubliés en matière de soins?

Les pieds sont importants en ce sens qu’ils portent le poids du corps en position debout. Également, ils permettent à la personne de se déplacer et de se tenir en équilibre, sans compter que les pieds ont aussi pour rôle d’amortir, de propulser et d’équilibrer le squelette humain.

Aussi importants qu’ils soient, nous avons souvent tendance à négliger nos pieds. Toutefois, il y a bel et bien des services de soins et d’hygiène qui leur sont dédiés.

 

Les verrues plantaires

Définition

Il s’agit d’aspérités qu’on retrouve sur le talon et l’avant-pied, dues à une infection du corps par le “virus du papillome humain” à la suite d’un contact direct de celui-ci avec la peau.

D’aspect sec et rugueux, les verrues plantaires disparaissent généralement d’elles-mêmes. Cela peut prendre 2 ans. Ces verrues ne sont pas toujours douloureuses. Par contre, lorsqu’elles se développent, l’infection pousse vers l’intérieur : c’est ce qui cause la douleur. De plus, l’infection peut par la suite, se répandre au reste du pied ainsi qu’à d’autres personnes si les verrues plantaires n’ont pas été traitées.

Traitements envisagés

Chez la technicienne en soins et hygiène des pieds

  • Produit Verus touch : il s’agit d’un produit à base d’acide salicylique. Son but est de ramollir la verrue pour qu’elle s’élimine petit à petit. Son mode d’utilisation est simple : après un bain de pieds, on enlève en évitant le saignement, la callosité recouvrant la verrue; on applique ensuite une petite quantité de Verus touch sur la verrue au moyen d’un coton-tige et on recouvre finalement d’un pansement. Cette séquence est répétée  tous les 2 jours jusqu’à disparition de la verrue.
  • Avantage : ce n’est pas douloureux et c’est efficace.
  • Inconvénient : c’est long : il faut compter plusieurs semaines (au moins 2 semaines) avant que la verrue ne disparaisse.

En pharmacie

  • Il existe de nombreux produits vendus en vente libre: pommades, gels à appliquer au pinceau, pansements enduits d’un produit spécifique. Il s’agit de produits à base d’acide salicylique ou lactique. Leur but est le même que celui utilisé chez une technicienne en soins de pieds.
  • Avantage : ce n’est pas douloureux et c’est efficace.
  • Inconvénient : c’est long : il faut compter plusieurs semaines. Certains produits peuvent brûler la peau.

Chez le médecin

  • Azote liquide : l’application de l’azote se fait chez le médecin. Contrairement à ce que l’on pense il ne s’agit pas de brûler avec du froid, mais de provoquer une inflammation qui va déclencher une réaction du système immunitaire.
  • Avantage : c’est plus rapide et gratuit.
  • Inconvénient : cela peut être douloureux et les crèmes anesthésiantes ne sont pas toujours efficaces si la verrue est épaisse.

Chez le podiatre

  • Le laser : lorsque la verrue résiste à tout il est possible de la détruire au laser.
  • Avantage : la technique est rapide.
  • Inconvénient : cela peut être douloureux. La marche peut être gênée pendant quelques jours selon l’emplacement de la verrue. Enfin, il s’agit d’une méthode coûteuse.

Prévention

  • Bonne hygiène des pieds; port de sandales dans les piscines; ne jamais se promener pieds nus dans les endroits publics (ex : chambre d’hôtel, sauna, spa).
  • Pour ne pas se contaminer et contaminer les autres, le plus simple est de couvrir la verrue avec un pansement. Veillez à ne pas partager vos chaussettes et éviter de marcher pieds nus dans vos chaussures pour ne pas se contaminer de nouveau. De plus, il est conseillé de ne pas partager sa serviette de bain ou son tapis de douche.

 

Le pied d’athlète

Définition

C’est une infection de la peau par des champignons microscopiques que l’on attrape généralement dans les endroits humides où on marche habituellement pieds nus (vestiaires, saunas, douches…). L’infection se manifeste par des démangeaisons, surtout entre le quatrième et le cinquième orteil.

La peau peut également présenter des rougeurs, des cloques, des crevasses et une desquamation. Le sujet peut aussi avoir des sensations de piqûre. En outre, des irrégularités peuvent apparaître sur les ongles des orteils qui deviennent alors friables.

Traitements envisagés

Chez la technicienne en soins et hygiène des pieds

  • Après avoir réalisé une bonne hygiène et avoir bien séché vos pieds et vos orteils à l’aide d’une serviette propre, on applique un onguent Top Digit avec un coton-tige pour enlever les démangeaisons. Cet onguent contient l’huile essentielle d’arbre à thé (nom latin : Melaleuca alternifolia) qui a des propriétés reconnues contre les champignons cutanés. Un suivi est cependant nécessaire pour éviter l’humidité (voir la section Prévention).
  • En pharmacie
  • Vous pouvez recourir à des médicaments antifongiques en vente libre.

Chez le médecin ou le podiatre

  • Consulter un spécialiste dans le cas où l’infection empire. Il vous prescrira un antifongique plus puissant ou même un antibiotique dans le cas où il y a également infection bactérienne.

Prévention

  • Gardez vos pieds secs et propres. Assurez-vous de bien sécher vos pieds et vos orteils à l’aide d’une serviette propre après les avoir lavés et à la sortie de la piscine. Attention! Le partage d’une serviette ou un tapis de douche qui a été en contact avec un pied infecté peut transmettre l’infection entre les orteils.
  • Portez des sandales de plage lorsque vous fréquentez un lieu public dont le sol est mouillé comme les vestiaires, les douches communes, les piscines publiques….
  • Privilégiez les chaussettes de coton ou de laine qui absorbent bien l’humidité. Si vous transpirez abondamment des pieds, pensez à changer vos chaussettes durant la journée.
  • Au besoin, vaporiser dans vos chaussures un aérosol antifongique qui absorbe l’humidité.

 

La mycose de l’ongle (champignons)

Définition

Lorsque des champignons microscopiques envahissent l’ongle, cela donne une mycose unguéale (ou onychomycose). Un adulte sur 10 en est atteint, ce qui en fait la maladie la plus fréquente de l’ongle. L’onychomycose est une infection de l’ongle qui touche principalement les gros orteils. Ceux-ci peuvent être décolorés, épais, friables et poudreux. Les dermatophytes sont les champignons les plus couramment impliqués dans ce problème, mais parfois ce sont des levures ou même des moisissures qui colonisent nos ongles. Ils commencent alors à blanchir ou jaunir, à épaissir et à se décoller. Attention, c’est très contagieux. L’onychomycose peut être difficile à soigner et guérit rarement sans traitement.

Traitements envisagés

Chez la technicienne en soins et hygiène des pieds

  • Après un bain de pieds, nous effectuons un bon nettoyage des ongles en enlevant le plus possible de débris et ensuite nous coupons et retirons la partie de l’ongle qui est affectée par l’infection fongique. Enfin, nous amincissons ce qui reste de l’ongle à l’aide d’une ponce rotative.
  • Nous terminons le soin en mettant sur les ongles un mélange d’huiles essentielles à base d’arbre à thé (nom latin : Melaleuca alternifolia) appelé : Top crono rouge. Cette huile essentielle est un antifongique reconnu qui s’attaque aux champignons responsables des mycoses .Nous proposons d’en appliquer à tous les jours.
  • Avantages : non douloureux et efficace.
  • Inconvénients : cela peut être long soit de 15 à 18 mois. C’est le temps nécessaire pour régénérer l’ongle dans sa totalité, lorsque l’infection a colonisé tout le lit unguéal.

Chez le médecin

  • Traitement topique (médicament qui agit à l’endroit où il est appliqué) : la durée est aussi de 15 à 18 mois.
  • Avantage : non douloureux.
  • Inconvénients : long et pas toujours efficace.
  • Traitement oral : durée de 2 mois au moins.
  • Avantage : plus rapide.
  • Inconvénients : présence d’effets secondaires et traitement pas toujours efficace.
  • Extirpation chirurgicale de l’ongle. : réservée pour des cas très rebelles.
  • Avantages : plus rapide et efficace.
  • Inconvénients : la marche peut être gênée pendant quelques jours. Après avoir extirpé la totalité de l’ongle, il est peu probable qu’il puisse repousser.

Prévention

  • Maintenir avant tout une hygiène rigoureuse afin d’éviter la prolifération des champignons et bactéries. Lavez vos mains et vos pieds à tous les jours et les sécher convenablement. Ne pas partager vos serviettes ni votre tapis de douche. Il est nécessaire d’utiliser des chaussures et des chaussettes appropriées pour éviter la transpiration en favorisant une ventilation adéquate. On doit changer nos chaussettes assez souvent afin d’éviter ainsi des excès de transpiration et d’humidité des pieds.
  • Par la suite, il est pertinent de consulter environ aux deux mois, votre technicienne en soins et hygiène des pieds qui fera une surveillance adéquate de vos ongles.

 

L’oignon (hallux valgus)

Définition

C’est une déformation du gros orteil qui est due à la déviation du premier métatarsien en dedans et le déplacement du gros orteil en dehors. Il se manifeste par l’épaississement de la peau ainsi que des douleurs et une enflure. Il peut être difficile de trouver chaussure à son pied qui devient alors plus large dans la partie avant. On note qu’il y a plusieurs causes et facteurs de risque dont :

  • Port de chaussures inadaptées.
  • gros orteil trop long, pied plat.
  • l’âge, la ménopause.
  •  l’hérédité.

 

(exemple d’illustration possible; source www.basketeo.com)

Traitements envisagés

Chez la technicienne en soins et hygiène des pieds

  • Bain de pieds et massage.
  •  Séparateur d’orteil en silicone hypoallergénique et moulé à votre pied, pour éviter le chevauchement et le frottement avec le deuxième orteil.
  • Coussinets pour oignon.

En pharmacie

  • Prendre des analgésiques en vente libre.
  • Utiliser des coussinets pour oignons : prenez garde car certains peuvent brûler la peau.

Chez le podiatre ou l’orthésiste

  • Choisir une bonne chaussure adaptée à votre pied.

Chez l’orthopédiste

  • Évaluation de la pertinence d’une chirurgie dans le but de redresser le gros orteil. Le délai d’attente peut être long.

Prévention

  • Choisissez des chaussures qui ne risquent pas de déformer vos pieds.
  • Appliquer de la glace sur l’articulation concernée si douleur.

 

L’ongle incarné

Définition

L’ongle incarné touche le plus souvent le gros orteil. Le problème de l’ongle incarné survient quand l’un des coins supérieurs de l’ongle s’enfonce dans la chair. On dénombre 3 stades :

Stade 1 : Rougeur et douleur.

Stade2 : Rougeur, douleur et inflammation (gonflement).

Stade 3 : Rougeur, douleur et inflammation avec perforation de la peau et infection.

Traitements envisagés

Chez la technicienne en soins et hygiène des pieds

  • Stades 1 et 2 : Après un trempage des pieds, on soulève doucement le coin de l’ongle à l’aide d’outils appropriés en le limant par en dessous mais sans creuser dans la peau. Ceci permettra à l’ongle de pouvoir pousser sur le rebord et non dans la chair. On pose ensuite un petit bâtonnet qui maintiendra le coin de l’ongle surélevé pendant sa pousse.
  • Stade 3 : Si la partie où se trouve l’ongle incarné est infectée, on doit faire un traitement d’une semaine à la maison pour éliminer l’infection. Par la suite la technicienne pourra procéder à l’étape précédente.

Chez le podiatre

  • Si la partie où se trouve l’ongle incarné est trop douloureuse ou toujours infectée, malgré les recommandations de la technicienne en soins des pieds, prenez rendez-vous avec un podiatre qui utilisera des analgésiques plus puissants et pourra au besoin procéder à une chirurgie mineure.

Prévention

  • Si vous avez un problème d’ongle incarné, soyez vigilant à ne pas couper vos ongles trop courts surtout dans les coins, mais plutôt en ligne droite. Il est important de ne pas creuser dans la peau en voulant retirer l’ongle car cela peut entraîner une lésion et une infection tenace.
  •  Choisissez des chaussures et des chaussettes permettant à vos pieds de respirer de façon à garder votre peau sèche.

 

Les cors et les durillons

Définition

Ils résultent de la friction de la peau des pieds directement contre le sol ou contre l’intérieur des chaussures, surtout quand elles sont portées sans chaussette.

Le cor provient de la surproduction de cellules par le corps pour se protéger des pressions ou des frictions, ce qui forme une couche de peau morte. Par la suite, la couche de peau morte se transforme en cône, s’enfonçant dans les couches profondes de la peau. Au moment où l’extrémité de celui-ci arrive jusqu’aux terminaisons nerveuses, le cor devient douloureux.

Le durillon est également un moyen de défense du corps contre les pressions et les frictions. Il diffère du cor par le fait qu’il s’agit d’un amas de peau dure qui est moins enfoncé dans la peau et qui est généralement plus étendu. Il est souvent localisé sur le talon et la plante des pieds.

Traitements envisagés

Chez la technicienne en soins et hygiène des pieds

  • Après un bain de pieds et une application de gel callosité pour ramollir la peau, on délimite et on soulève le cor avec une curette. Puis on le coupe à l’aide d’une pince appropriée. Parfois, nous utilisons une ponceuse quand c’est nécessaire. On termine en mettant une pommade gerçure et une crème pour bien hydrater la peau.

Chez le podiatre

  • Lorsque le cor est trop profond et trop douloureux, il est préférable d’aller chez le podiatre qui pourra utiliser un analgésique plus puissant et utiliser des instruments plus critiques.

En pharmacie

  • Après consultation de votre pharmacien, il peut vous proposer l’application d’emplâtres médicamentés pour décomposer la couche de peau dure et rugueuse. À noter que certains produits peuvent brûler la peau.

Prévention

  • Choisissez des chaussures confortables et adaptées à vos pieds.
  • Portez des chaussettes bien ajustées et des coussinets de protection si nécessaire.
  • Consulter un podiatre pour faire évaluer les points d’appuis dans vos souliers.